Le Grand Absent

Forum athée
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les humains et la métamatière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Les humains et la métamatière.   Lun 14 Avr - 11:01

Bonjour à tous,

Le Terrien est jeune. Il entre dans l'adolescence de son existense. L'agressivité due à son jeune age l'isole du reste de l'Humanité. Il n'a aucun contact avec d'autres fratries humaines extraterrestres plus agées suceptibles de lui monter le chemin vers la responsabilité. Il doit apprendre seul à se comporter de façon responsable envers lui-même, envers les animaux et les végétaux, envers la nature de matière. Il n'a qu'un moyen à sa disposition pour se guider : la Croyance.

La Croyance est extrêment clairvoyante. Elle voit éternellement loin devant elle et éternellement loin derrière elle. Mais elle ne peut pas faire avancer seule l'évolution humaine ; elle est intrinsèquement paralytique. Elle a besoin de la Science. La Science est extrêmement mécanique mais elle est intrinsèquement miope. Elle ne voit pas plus loin que ce que ses outils, techniques et preuves matérielles lui montrent.

Science et Croyance doivent faire évoluer les humains ensemble. Elles doivent être crédibles l'une par rapport à l'autre. La Croyance n'avait pas évolué depuis des siècles car entravée par des interdits. La Science, sans entrave, a évolué et a apporté des preuves matérielles qui ont fait voler en éclats les croyances. Elles sont devenues obsolètes. La Croyance, plus crédible, a été écarté des rouages de l'évolution. La Science a donc fait évoluer seule les humains selon sa déontologie, la matérialité. Elle s'est emballée et, sans guide Croyance, l'évolution humaine a inévitablement buté contre un mur : le dérèglement climatique.

En ce qui concerne l'agressivité du Terrien envers de lui-même. Il n'y a plus de guerre de religion depuis que la Croyance ne domine plus seule l'évolution humaine. C'est la Science et ses dérivés qui la domine seule actuellement. L'agressivité n'a pas disparue pour autant. Elle a changé de camp. La Science notement via sa filiale Pétrochimie bénit la guerre en Irak, la guerre en Afganistan, la guerre au Darfour. Elle aimerai bien aussi bénir une guerre en Iran pour se procurer du liquide létal nécessaire à l'exécution de la nature terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Lun 14 Avr - 15:57

Claude De Bortoli a écrit:
Elle s'est emballée et, sans guide Croyance, l'évolution humaine a inévitablement buté contre un mur : le dérèglement climatique.

C'est parce-que les américains sont des fondamentalistes et qu'ils appliquent le livre de la Genèse qu'ils refusent de signer le protocole de Kyoto :

Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. (Genèse 1:27)

Tant que l'homme se croira l'être supérieur des animaux, il pillera et maltraitera la nature et ses habitants.

Citation :
En ce qui concerne l'agressivité du Terrien envers de lui-même. Il n'y a plus de guerre de religion depuis que la Croyance ne domine plus seule l'évolution humaine. C'est la Science et ses dérivés qui la domine seule actuellement. L'agressivité n'a pas disparue pour autant. Elle a changé de camp. La Science notement via sa filiale Pétrochimie bénit la guerre en Irak, la guerre en Afganistan, la guerre au Darfour. Elle aimerai bien aussi bénir une guerre en Iran pour se procurer du liquide létal nécessaire à l'exécution de la nature terrestre.

Quelle ineptie. C'est parce-qu'il n'y a plus de guerre de religions que 3 musulmans du djihad se sont fait sauter contre le World Trade Center avec les 3500 sacrifiés peut-être ?

Et les attentats de Madrid ? Et ceux de Londres ? C'était au nom de Saint Nokia contre Saint Siemens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Mar 15 Avr - 9:04

Les lobbies matériels ont depuis longtemps pris la place des fondamentalistes dans la conduite de la socièté américaine.

La Science et sa filiale pétrochimie ne signeront pas le protocole de Kyoto. La Science n'est pas suicidaire !

Il n'y a plus de guerre de religion depuis belle lurette ! Depuis que la Croyance ne domine plus l'évolution humaine. Maintenant c'est la Science qui la domine. Les guerres sont maintenant au profit de la Science et de ses dérivés. Les attentats kamikases sont les réactions désespérés des petits frères contre l'hégémonie des grands frères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Mar 15 Avr - 11:27

Claude De Bortoli a écrit:
Les lobbies matériels ont depuis longtemps pris la place des fondamentalistes dans la conduite de la socièté américaine.

Et alors, quelle rapport ?

Citation :
La Science et sa filiale pétrochimie ne signeront pas le protocole de Kyoto. La Science n'est pas suicidaire !

Mais la science est un nom donné à plusieurs domaines d'activité de recherche. Ce n'est pas une entité comme Jéhovah ou Allah !

Citation :
Il n'y a plus de guerre de religion depuis belle lurette ! Depuis que la Croyance ne domine plus l'évolution humaine. Maintenant c'est la Science qui la domine. Les guerres sont maintenant au profit de la Science et de ses dérivés. Les attentats kamikases sont les réactions désespérés des petits frères contre l'hégémonie des grands frères.

Allez racontez cela en Irlande du Nord ou aux Talibans d'Afghanistan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Mer 16 Avr - 9:11

Citation :
Mais la science est un nom donné à plusieurs domaines d'activité de recherche. Ce n'est pas une entité comme Jéhovah ou Allah !
La Science est faite de sciences. La Physique en est une. Einstein est un génie en Science.
La Croyance est faite de croyances. Le boudisme en est une. Bouddha est un génie en Croyance.

La croyance en Dieu trop ancienne est devenue obsolète par l'apport des preuves matérielles de la Science et de son évolution. La croyance en Dieu n'a plus été capable de tenir son rôle de guide de l'évolution humaine. L'évolution humaine s'est faite seulement avec le moteur Science à plein régime lequel s'est emballé dans sa matérialité. Sans visibilité, l'évolution humaine a buter contre le mur du réchauffement climatique.

La croyance en Dieu n'a par exemple pas été capable de guide la Science et sa filiale pétrochimie. Elle n'a pas été capable de les obliger à laisser le pétrole dans les profondeurs de la Terre. Trop ancienne, elle s'est effacée face à l'évolution de la Science.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de métamatière. Elle est maintenat en mesure de reprendre son rôle de guide de l'évolution. Elle va faire reculer un peu l'évolution humaine pour mieux la dégager de l'impasse dérèglement climatique puis elle va la remettre en marche avant dans un chemein plus durable, plus serein.

Laisses les croyances anciennes bien à leur place au musée de la
Croyance. Elles l'ont bien mérité. Elles ont bien travaillé. Elle ne
sont plus capables de guider notre évolution.

Il nous faut une croyans capable de freiner l'emballement de la
Science. Une Science capable de ralentir le moteur Science qui force
inutilmement pour passer l'obstacle dérèglmement climatique. Plus le
moteur Science force, plus l'obstacle se consolide.

Nous avons besoin d'une croyance capable de faire reculer un peu
l'évoilution humaine pour nous sortir de l'impasse dans laquelle la
Science et ses filiales nous ont engager. Une croyance capable de
remettre en avant notre évolution dans un chemin plus durable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Mer 16 Avr - 11:38

Mais c'est la science qui permet de trouver des moteurs qui polluent moins, des aerosols sans gaz à effet de serre, le moyen de recycler le plastique, etc.

Ce dont vous parlez n'est absolument pas une croyance, mais une ethique ecologiste qui existe déjà bel et bien. Le message s'amplifie de jour en jour sur la necessité de prendre soin de notre environnement. Ce n'est pas "la science" qui est responsable, c'est l'homme anthropocentrique, resultat de 2000 de judéo-christianisme qui se contrefiche de la nature, qui en est le responsable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Mer 16 Avr - 13:47

Citation :
Mais c'est la science qui permet de trouver des moteurs qui polluent moins, des aerosols sans gaz à effet de serre, le moyen de recycler le plastique, etc.
Plus la Science force pour franchir le mur infrachissable du dérèglement climatique, plus le mur se consolide. C'est mécanique. Plus la Science lutte cpontre la pollution, plus elle pollue/ Plus elle force dans sa déontologie la matérialité, plus elle produit de la matérialité.

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. On ne veut pas encore plus de matérialité, le dérèglement climatique en est déjà le summum. On veut autre chose que de la métamatérialité. Au-delà de la matériamité il y a la métamatérialité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Mer 16 Avr - 14:22

Claude De Bortoli a écrit:

Plus la Science force pour franchir le mur infrachissable du dérèglement climatique, plus le mur se consolide. C'est mécanique. Plus la Science lutte cpontre la pollution, plus elle pollue/ Plus elle force dans sa déontologie la matérialité, plus elle produit de la matérialité.

Preuves quantifiables et mesurables ?


Citation :

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. On ne veut pas encore plus de matérialité, le dérèglement climatique en est déjà le summum. On veut autre chose que de la métamatérialité. Au-delà de la matériamité il y a la métamatérialité.

Et en français ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Jeu 17 Avr - 9:17

Citation :
Preuves quantifiables et mesurables ?
Les preuves matérielles sont du domaine de la Science. La Croyance, elle, se nourrit de preuves intelligentes.

Plus la Science cherche un substitu au pétrole plus elle pollue la nature. Plus elle cherche à franchir le mur infranchissable du dérèglement climatique, plus le mur se renforce. Il faut reculer un peu, bifurquer et repartir en marche avant. La Science ne peut pas faire une telle maneuvre. Elle n'est pas armé pour celà. La Croyance peut faire faire cette maneuvre à l'évolution humaine. Elle est armé pour celà.

Sortir de l'impasse dérèglement climatique ne viendra pas de la Science mais de la Croyance. La Croyance est seule capable de sortir les terriens de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science les a engagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Jeu 17 Avr - 11:15

On peut continuer longtemps ce dialogue de sourds tant que vous n'acceptez pas la définition du dictionnaire pour Science et Croyance...

Science : Ensemble structuré de connaissances qui se rapportent à des faits obéissant à des lois objectives (ou considérés comme tels) et dont la mise au point exige systématisation et méthode

Croyance : Adhésion de l'esprit qui, sans être entièrement rationnelle, exclut le doute et comporte une part de conviction personnelle, de persuasion intime

Ethique : Science qui traite des principes régulateurs de l'action et de la conduite morale

Ecologie : Science qui étudie les relations entre les êtres vivants (humains, animaux, végétaux) et le milieu organique ou inorganique dans lequel ils vivent

Définitions par le Trésor

Votre discours confond donc l'ethique et la croyance. Je pense que vous n'avez jamais suivi un seul cours de philosophie à l'école pour commettre de telles erreurs de définitions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Jeu 17 Avr - 15:54

Je respecte vos définitions mais elles datent de "Matuzalem" ! Smile

J'ai découvert la métamatière. J'apporte des éléments de compréhension nouveaux. Je donne une signification nouvelle à certains mots.

Science : activité majeure de l'évolution humaine. Son domaine d'action est l'univers de matière. Elle étudie la matière, le vide entre la matière et l'antimatière. Elle est le moteur de l'évolution humaine parce quelle est extrêmement mécanique. Par contre elle est myope comme une taupe. Elle fait avancer mais ne voit rien. Elle a par exemple prospecté, extraie et distillé le pétrole sans vision sur le moyen et long terme. Et voilà l'évolution humain dans le fossé à patauger dans le bourbier du dérèglement climatique.

Croyance : Autre activité majeure de l'évolution humaine. Son domaine d'action est l'univers de métamatière. Elle étudie la nature de métamatière, ses lois, ses êtres vivants, sa relation avec l'univers de matière, sa relation avec les humains. La Croyance est faite pour être le guide de l'évolution humaine parce quelle est extrêmement clairvoyante. Par contre elle est intrinsèquement paralytique. Elle voit loin, très loin, éternellement loin mais elle est grabataire.

L'union de la Science et de la Croyance est la seule solution pour faire retrouver une évolution durable aux terriens.

Ethique, Ecologie, Pétrochimie, Nucléaire, Armement, Automobile, Aviation, etc. sont des filiales de la Science. Elles font partie de la Science;

Peintures Rupestres, Christianisme, Bouddisme, Judaisme, Islam, Métamatière, sont des filiales de la Croyance. Elles font partie de la Croyance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Jeu 17 Avr - 18:23

Claude De Bortoli a écrit:
Je respecte vos définitions mais elles datent de "Matuzalem" ! Smile

2008, c'est Mathusalem pour vous ?

Citation :
J'ai découvert la métamatière. J'apporte des éléments de compréhension nouveaux.

Quand fondez-vous votre religion ?

Citation :
Je donne une signification nouvelle à certains mots.

si vous donnez des définitions nouvelles à chaque mot de la langue française, on est mal !

Citation :
Science : activité majeure de l'évolution humaine. Son domaine d'action est l'univers de matière. Elle étudie la matière, le vide entre la matière et l'antimatière. Elle est le moteur de l'évolution humaine parce quelle est extrêmement mécanique. Par contre elle est myope comme une taupe. Elle fait avancer mais ne voit rien. Elle a par exemple prospecté, extraie et distillé le pétrole sans vision sur le moyen et long terme. Et voilà l'évolution humain dans le fossé à patauger dans le bourbier du dérèglement climatique.

Vous avez une dent contre le pétrole ou quoi ? Le clavier d'ordinateur sur lequel vous écrivez est un dérivé du pétrole !!!

Citation :
Croyance : Autre activité majeure de l'évolution humaine. Son domaine d'action est l'univers de métamatière. Elle étudie la nature de métamatière, ses lois, ses êtres vivants, sa relation avec l'univers de matière, sa relation avec les humains. La Croyance est faite pour être le guide de l'évolution humaine parce quelle est extrêmement clairvoyante. Par contre elle est intrinsèquement paralytique. Elle voit loin, très loin, éternellement loin mais elle est grabataire.

Et concrètement, à part cette onanisme intellectuel, vous avez un programme ?

Citation :
L'union de la Science et de la Croyance est la seule solution pour faire retrouver une évolution durable aux terriens.

C'est beau la foi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Jeu 17 Avr - 20:49

Citation :
2008, c'est Mathusalem pour vous ?
2008 c'est tout de suite par contre vos définitions datent de Gallilé.

Citation :
Quand fondez-vous votre religion ?
Mon rôle est d'expliquer la découverte de la métamatière à mes contemporains.

Citation :
si vous donnez des définitions nouvelles à chaque mot de la langue française, on est mal !
Non, on est pas mal ! On évolue !!

Citation :
Vous avez une dent contre le pétrole ou quoi ? Le clavier d'ordinateur sur lequel vous écrivez est un dérivé du pétrole !!!
La Science peut le meilleur comme elle peut le pire. Elle avance au pif. Elle est frappée de myopie depuis toujours et pour toujours. Elle y peut rien ! Elle a besoin d'être guider en permanence par la Croyance sinon elle précipite inévitablement l'évolution humaine dans le fossé.

Citation :
Et concrètement, à part cette onanisme intellectuel, vous avez un programme ?
Oui, la Croyance sait comment sortir les terriens de l'impasse dérèglement climatique. Elle va faire reculer un peu l'évolution humaine pour mieux la dégager de l'impasse dans laquelle la Science et ses dérivés l'ont conduit. Puis elle va faire bifurquer l'évolution humaine et la remettre en avant dans un chemin durable et serein.


Concrêtement :

elle va dabord freiner l'emballement de la Science et ses dérivés et les ramener à une allure raisonable.

Puis elle va démanteler les entreprises Automobile, Aviation, etc. qui détriuisent la nature de matière et qui nous détruisent.

La Croyance peut le faire. Il suffit que l'évolution humaine la remette dans les rouages de son avancement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Absent
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Ven 18 Avr - 3:57

Sherlock a écrit:
Allez racontez cela en Irlande du Nord ou aux Talibans d'Afghanistan.

Petit bémol : à Belfast, il s'agit plus de nationalisme iralandais combattant l'impérialisme anglais que de guerre de religion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Ven 18 Avr - 11:36

Claude De Bortoli a écrit:
Citation :
2008, c'est Mathusalem pour vous ?
2008 c'est tout de suite par contre vos définitions datent de Gallilé.

Vous êtes seul contre des millions de francophones qui se contentent très bien des définitions du dictionnaire.

Citation :

Mon rôle est d'expliquer la découverte de la métamatière à mes contemporains.

Et bien, expliquez mieux.



Citation :
Citation :
Vous avez une dent contre le pétrole ou quoi ? Le clavier d'ordinateur sur lequel vous écrivez est un dérivé du pétrole !!!
La Science peut le meilleur comme elle peut le pire. Elle avance au pif. Elle est frappée de myopie depuis toujours et pour toujours. Elle y peut rien ! Elle a besoin d'être guider en permanence par la Croyance sinon elle précipite inévitablement l'évolution humaine dans le fossé.

Vous radotez

Citation :
Citation :
Et concrètement, à part cette onanisme intellectuel, vous avez un programme ?
Oui, la Croyance sait comment sortir les terriens de l'impasse dérèglement climatique. Elle va faire reculer un peu l'évolution humaine pour mieux la dégager de l'impasse dans laquelle la Science et ses dérivés l'ont conduit. Puis elle va faire bifurquer l'évolution humaine et la remettre en avant dans un chemin durable et serein.

idem.



Citation :
elle va dabord freiner l'emballement de la Science et ses dérivés et les ramener à une allure raisonable.

Définissez raisonnable et votre programme (conférences dans tels pays, lettres auprès des millions de scientifiques du monde entier, pétitions...)

Citation :
Puis elle va démanteler les entreprises Automobile, Aviation, etc. qui détriuisent la nature de matière et qui nous détruisent.

Faudrait d'abord les convaincre. Vous n'arrivez même pas à me convaincre de quoique ce soit pour le moment. Je doute que le CNRS soit plus crédule que moi.

Citation :
La Croyance peut le faire. Il suffit que l'évolution humaine la remette dans les rouages de son avancement.

Tiens ? Je pensais que c'était vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Ven 18 Avr - 11:45

Le Grand Absent a écrit:


Petit bémol : à Belfast, il s'agit plus de nationalisme iralandais combattant l'impérialisme anglais que de guerre de religion.

Et c'est pour cela qu'il y a autant de mariages mixtes et que cela se passe sans problème...Et donc les écoles sont séparées entre "descendants de colons anglais" et "irlandais de souche"

Et il faut expliquer pourquoi les Protestants d'Irlande du Nord ne veulent pas être rattaché à la Republique Irlandaise alors que les Catholiques du Nord si.

Au XVIe siècle, on pouvait comprendre pour les colons britanniques, mais maintenant, il n'y a plus de colonisiation mais que des irlandais de souche
http://www.cnn.com/SPECIALS/2000/n.ireland/overview.html

Il y a d'ailleurs une blague en Irlande du Nord. Lors d'un sondage on demande à un habitant de Belfast d'indiquer sa croyance :

- Je suis athée !

- Oui, mais athée catholique ou athée protestant ?

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Sam 19 Avr - 9:09

La Croaynce est évolutive. Elle évolue par des découvertes faites par des génies en Croyance.

La Croyance a évolué par la découverte de la notion d'éternité
symbolisée par les pyramides. Pas si évidente que ça à découvrir
l'éternité dans un monde où tout est mortel.

Puis elle est passée par le stade d'entités supérieures : des dieux. Puis d'une seule entité supérieure : Dieu.

Et maintenant l'évolution de la Croyance, c'est la découverte de la
métamatière; Un univers de métamatière adjacent à notre uniuvres de
matière. Ils vivent en symbiose. Ils s'échangent leur énergie.
L'instinct passe dans le mmétamatériel, l'ntelligence passe dans le
matériel. L'espèce humaine est située à l'interface des univers. Elle a
pour rôle de transférer les énergies symbiotiques.

La découverte de la métamatière ouvre aux terriens la porte de deux
univers, de l'univers de matière par la compréhension de sa
personnalité et de l'univers de métamatière par la compréhension de son
environnement.

Mais la toute première manifestation de la croyance des terriens fut
les peintures rupestres. Le Terrien est né dans une matrice mammifère.
Il a eu une gestation chez les mammifères, du mammifère primitif à
l'Australopitèque, de l'Australopitèque à l'Homme de Cro-magnon.

Le Terrien nouveau-né a rendu un culte aux mammifères en peignant dans
ce qui était pour eux des lieux intimes - les profondeurs des grottes -
leurs profonds sentiments envers les mammifères. Ils ont rendu un culte
aux mammifères.

Les peintures ruspestres veulent dire deux mots : "Papa, Maman". Les
premiers mots d'un enfant vont à ses parents, les premiers grands
sentiments du terrien sont allés à ses parents : la matrice mammfifère
et le géniteur "intelligence"

Maman avec les dessins de mammifères, Papa avec la beauté des rerésentations qui glorifie le géniteur "intelligence".

Le Terrien est né de l'union d'une intervention intelligente et d'un
milieu instinctif. Une action intelligente a fécondé la nature
terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Absent
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Sam 19 Avr - 15:30

Sherlock a écrit:
Le Grand Absent a écrit:


Petit bémol : à Belfast, il s'agit plus de nationalisme iralandais combattant l'impérialisme anglais que de guerre de religion.
Et c'est pour cela qu'il y a autant de mariages mixtes et que cela se passe sans problème...
C'est à voir.

Citation :
Et donc les écoles sont séparées entre "descendants de colons anglais" et "irlandais de souche"
"Il n'y a pas de Russes dans les pays Baltes mais des orthodoxes."

Citation :
Et il faut expliquer pourquoi les Protestants d'Irlande du Nord ne veulent pas être rattaché à la Republique Irlandaise alors que les Catholiques du Nord si.
Parce que les protestants sont des Anglais et les catholiques des Iralandais.

Citation :
Au XVIe siècle, on pouvait comprendre pour les colons britanniques, mais maintenant, il n'y a plus de colonisiation mais que des irlandais de souche
http://www.cnn.com/SPECIALS/2000/n.ireland/overview.html
C'est comme aux USA : tous les wasps sont devenus Amérindiens.
Plus de colons, rien que des souches, vous dis-je...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Dim 20 Avr - 10:15

Les humains ont une classification à part. Ils ne sont pas des animaux et encore moins des végétaux. Il y a les végétaux, les animaux et les humains. Les humains différencient des autres parce qu'ils ont deuxs énergies, l'instinct et l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Absent
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Lun 21 Avr - 3:07

Les humains sont une variété de singes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Lun 21 Avr - 9:39

Le Grand Absent a écrit:
Les humains sont une variété de singes.
Pas du tout !!

Les humains ont un corps mammifère mais ne sont pas du tout des animaux. Ils sont des humains. Ils ont une classification à part. Il y a les végétaux, les animaux et les humains.

Les humains ont une classification à part parce qu'ils ont deux énergies pour vivre. Ils ont l'instinct commun à tous les êtres matériels et ils ont l'intelligence métamatérielle.

Les animaux et les végétaux n'ont que l'instinct pour vivre. Ils n'ont pas l'intelligence. Pas l'ombre d'une intelligence chez eux. Tous vivent d'instinct.

L'instinct suffit largement pour vivre dans la nature de matière. L'intelligence n'est pas nécessaire pire, elle nuit à une vie matérielle dans la mesure ou l'espèce qui la possède n'a pas accès aux béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis.

Par contre, les animaux et ls végétaux n'ont pas accès à la nature de métamatière après la mort de leur corps de matière. Ils naissent, ils vivent, ils meurent et puis plus rien. Les humains, eux, naissent vivent, leur corps de matière meurt mais eux ne meurent pas . Ils se voient vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Mar 22 Avr - 12:26

L'ethologie a été d'une grande aide pour que nous puissions comprendre qu'il ne fallait plus faire la distinction judéo-chrétienne homme/animal.

Ainsi dans les sociétés asiatiques, il faut démontrer que nous sommes différents de l'animal tandis que dans la société occidentale, on nous demande de prouver les similarités de l'homme et de l'animal. Reflet de la tradition biblique qui veut placer l'homme au sommet de l'echelle de la création.

Par l'ethologie, nous avons compris que les animaux avaient leur culture, utilisaient des outils, étaient capable d'empathie, de tuer pour le plaisir...bref, des caracteristiques que nous pensions reservées aux hommes.

De simples machines qu’ils étaient au temps de Descartes, les animaux sont désormais reconnus pour avoir des degrés d’intelligence

Depuis un demi-siècle, l’étude des comportements animaux a fait faire à plusieurs disciplines scientifiques, dont l’éthologie, un bond aussi important que la cybernétique dans les communications, par exemple. De machines qu’ils étaient au temps de Descartes, les animaux sont désormais reconnus pour avoir des niveaux d’intelligence différents, dont certains fort élevés.

Des chercheurs disent avoir identifié de véritables « cultures animales » chez certaines espèces de poissons et de mammifères. Certains chercheurs, comme Étienne Danchin, n’hésitent plus à parler de « débuts de conscience », ce qui est loin cependant de faire l’unanimité dans le monde des sciences.

Ce chercheur du groupe Évolution et diversité biologique de l’université Paul Sabatier, à Toulouse, estime pour sa part que les animaux se transmettent d’une génération à l’autre des informations cruciales pour leur survie, un héritage culturel que la génétique ne peut expliquer.

Il y a quelques décennies encore, on croyait comme Konrad Lorenz que les automatismes et les instincts gouvernaient le monde animal et qu’ils se transmettaient par les gènes.

Mais pour vraiment comprendre le monde animal, affirme Étienne Danchin, qui entretiendra le public d’ici de « culture animale » ce soir au Coeur des sciences de l’UQAM, il y a quatre manières, chacune ayant ses forces et ses faiblesses.

On peut adopter une approche mécaniste pour expliquer les comportements. Par exemple, on se demandera pourquoi les oiseaux chantent davantage au printemps en expliquant le phénomène par différents liens entre les mécanismes de reproduction et les conditions environnementales qui agiraient comme stimuli ou déclencheurs.

On peut aussi adopter une approche plus individualiste, en analysant le développement de chaque animal, son degré d’insertion et d’adaptation pour expliquer son développement, ses habiletés et ses aptitudes.

On peut aussi analyser son comportement dans une logique de finalité. Pas une finalité à la Teilhard de Chardin, qui assigne une finalité voulue par Dieu à l’évolution, insiste Étienne Danchin. On s’intéressera plutôt, dit-il, à ses « objectifs évolutionnistes », c’est-à-dire qu’on déterminera comment un animal réussit à assurer sa survie et celle de son espèce par l’amélioration de son efficacité à exploiter des environnements souvent différents, une analyse propre à « l’écologie comportementale ». Enfin, quatrième approche, on peut situer l’évolution d’une espèce sur une échelle philogénétique ou, si l’on veut, dans l’évolution à long terme de la grande cohorte des vivants, dont l’humain est l’aboutissement d’un certain nombre de lignées.

« Aucune de ces quatre manières n’est meilleure que l’autre et toutes sont complémentaires », quoi qu’en pensent les chapelles qui vont parfois s’édifier autour de l’une ou l’autre de ces approches, ajoute le chercheur.

L’évolution de ces méthodes de recherche a forcé la communauté scientifique, non seulement à reconnaître, mais aussi à mesurer des formes d’intelligence souvent fort élevées chez différents animaux, comme les singes, les corneilles, les dauphins, etc. Mais ces travaux en ont suscité d’autres sur la manière dont s’opère la transmission des connaissances acquises par les animaux, ce qui a rapidement conduit les chercheurs à l’idée qu’il y avait transmission de savoirs collectifs propres à certains groupes. C’est ce qu’Étienne Danchin appelle les « cultures animales ».

Des jeunes macaques ont été observés au Japon en train de laver des pommes de terre utilisées comme appâts pour les attirer. Cette découverte, faite par une jeune femelle, avait été transmise peu de temps après à tout le clan. En Afrique, des chercheurs suisses ont observé, quelques années après les travaux de Jane Goodall sur l’utilisation d’outils par les chimpanzés pour cueillir des termites, que d’autres groupes de la même espèce avaient inventé de leur côté une manière de briser de grosses noix avec des roches, méthode qu’ils se transmettent de génération en génération, ce que d’autres groupes de la même espèce n’ont jamais réussi à faire.

Pour Étienne Danchin, la transmission de ces savoirs collectifs constitue un véritable corpus culturel de type animal. On est là, dit-il, en présence de cultures locales, qui adoptent ces comportements particuliers. Ces informations ainsi transmises comme bagage culturel particulier ont autant d’importance pour la survie d’une espèce ou d’un groupe que la transmission de son bagage génétique. À la limite, dira Étienne Danchin, la génétique transmet plutôt la possibilité ou l’aptitude à faire une chose, mais c’est par l’apprentissage que l’animal l’optimisera par un niveau de performance qui déterminera son efficacité dans un milieu donné.

Certes, convient-il, cette transmission de génération en génération d’un savoir collectif va en heurter plusieurs, parce qu’on parle de « culture ». Il convient que des termes comme « savoir collectif » ou « proto-culture » seraient peut-être plus neutres, mais il n’hésite pas à dire que par choix il préfère le terme « culture », « plus provocateur » parce qu’il a le mérite de forcer la réflexion sur ces découvertes fondamentales pour notre compréhension du comportement animal.

« Mais soyons clairs, dit-il, au sens où je définis la culture animale, cela n’a rien à voir avec la culture humaine, surtout si on définit celle-ci comme un ensemble de valeurs dont on déduit des règles et des comportements. »

« On ne peut toutefois pas réduire la culture uniquement par ce qu’elle produit à l’extrémité d’un processus historique. Si on le faisait, on ne pourrait pas comprendre que l’humain est le résultat de l’évolution à partir de poissons qui sont sortis de l’eau un jour ! »

Tout comme on voit aujourd’hui une continuité dans l’évolution des formes d’intelligence animale, on constate qu’il y a des cultures différentes et donc des modes de transmission des comportements plus ou moins évolués selon les espèces.

Étienne Danchin ne récuse pas, bien au contraire, l’idée que cette évolution s’accompagne de formes de conscience réflective chez les animaux, dont le stade le plus avancé a été atteint un jour alors que l’un d’eux s’est rendu compte qu’il pensait.

Les cas de « conscience » ou de pensée réflexive sont nombreux à son avis. Des expériences contrôlées ont démontré, par exemple, comment des geais cachent leurs graines différemment s’ils se sentent épiés par d’autres compères. Se sachant voleurs, ils savent que les autres le sont aussi et, par réflexion sur leur propre comportement, ils vont circonscrire ce comportement qu’ils savent culturel !

Un autre exemple est fourni par la conscience que certains animaux peuvent avoir de leur propre mort, convient-il, et de l’angoisse de ce qui va se produire après. Les éléphants, qui la sentent venir et qui en ont une représentation intérieure, vont se retirer pour aller mourir dans ce qu’on appelle les cimetières d’éléphants. Autre exemple : Sara, une jeune chimpanzée qui avait appris le langage des sourds-muets dans les années 70, expliquait en langage humain qu’un compagnon décédé lui manquait, ce qui dénote, selon Étienne Danchin, une conscience du vide et de son angoisse. À la limite, dit-il, cette expression d’angoisse se résorbera chez les humains par la construction des grands mythes, voire les religions.

Mais beaucoup d’humains, dit-il, résistent encore farouchement à l’idée qu’ils se situent dans un continuum évolutif avec le monde animal. Ils ont tout juste accepté l’idée de l’évolution biologique proposée par Darwin mais ils résistent à l’idée que l’intelligence et la conscience aient pu se développer progressivement et existent à des niveaux divers dans le règne animal, et qu’ils s’y développent par transmission culturelle.

Étienne Danchin récuse toutefois l’utilisation que font de ces faits scientifiques les animalistes, qui en déduisent que les animaux, s’ils ont intelligence et culture, ont des droits comme les humains. Les humains, eux, ont atteint un niveau d’intelligence et de conscience qui leur confère la responsabilité de respecter les autres maillons du vivant, dit-il, ce par quoi ils expriment leur humanité. Mais à voir de près ce qu’ils font de leur planète, ajoute-t-il, on se prend à douter parfois que leur niveau d’intelligence se situe au sommet de l’échelle de l’évolution.
http://www.ethologie.info/revue/spip.php?article74
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Mer 23 Avr - 8:48

Sherlock a écrit:
Étienne Danchin récuse toutefois l’utilisation que font de ces faits scientifiques les animalistes, qui en déduisent que les animaux, s’ils ont intelligence et culture, ont des droits comme les humains. Les humains, eux, ont atteint un niveau d’intelligence et de conscience qui leur confère la responsabilité de respecter les autres maillons du vivant, dit-il, ce par quoi ils expriment leur humanité. Mais à voir de près ce qu’ils font de leur planète, ajoute-t-il, on se prend à douter parfois que leur niveau d’intelligence se situe au sommet de l’échelle de l’évolution.
http://www.ethologie.info/revue/spip.php?article74
Les terriens sont jeunes. Ils sont seulement dans l'adolescence de leur existence. Ils doivent apprendre seuls. Ils n'ont pas de modèle intelligent pour leur montrer le chemin. Ils sont sujets aux égarements.

Comment trouver un chemin durable et serein ?

Par La Croyance !

Les terriens n'ont pas de modèle intelligent mais ils ont la Croyance. La Croyance, extrêmement clairvoyante, est là pour leur montrer le chemin d'une évolution durable et sereine encore faut-il qu'ils ne l'écartent pas des rouages de leur évolution. S'ils l'écartent, ils s'égarent dans des chemins funestes par manque de visibilité. Nous avons écarté la Croyance des rouages de notre évolution. Nous pataugeons dans le bourbier dérèglement climatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherlock

avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Mer 23 Avr - 12:04

Et où est votre Eglise ? Avez-vous un Evangile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   Jeu 24 Avr - 9:07

Sherlock a écrit:
Et où est votre Eglise ? Avez-vous un Evangile ?

Eglise et Evangile ont une place bien méritée au musée de la Croyance.

La découverte de l'univers de métamatière est une évolution de la Croyance.

La métamatière se situe au-delà de la matière.
L'univers de métamatière se situe au-delà de l'univrs de matière.
Pour visionner de la métamatière nous devons sortir momentanément et
définitivement de l'univers de matière dans le sommeil, le coma ou la
mort.

L'univers de métamatière est constitué d'élements fait de métamatière.
Il est fait d'êtres vivants métamatériels soumis à des lois naturelles
et tous animés par une énergie, l'intelligence. Pas d'instinct dans
l'univers de métamatière sauf chez les esprits.

L'univers de matière est fait d'élements matériels soumis à des lois
naturelles et tous animés par une énergie, l'instinct. Pas
d'intelligence dans l'unbivers de matière sauf chez les humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les humains et la métamatière.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les humains et la métamatière.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La nature de métamatière et la séparation des parents
» Echolocation chez les humains
» Dossier: Les Ovnis sont-ils tous des engins humains secrets?
» COMPORTEMENTS HUMAINS
» La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Grand Absent :: Le portique :: Philosophie-
Sauter vers: