Le Grand Absent

Forum athée
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le culte de la Licorne Rose Invisible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Grand Absent
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Le culte de la Licorne Rose Invisible   Mar 29 Jan - 15:57

La Licorne rose invisible (en anglais Invisible Pink Unicorn ou IPU) est une divinité employée à des fins de parodie des religions, l'effet parodique reposant entre autres sur l'affirmation paradoxale que la Licorne est à la fois rose et invisible.

Objectif

La Licorne rose invisible est invoquée pour mettre en lumière les failles que les sceptiques voient dans les arguments théologiques, par exemple en insérant « la Licorne rose invisible » à la place de « Dieu » dans un énoncé religieux (monothéiste en ce cas). L'effet recherché est (entre autres) que l'interlocuteur objecte que les propriétés de la Licorne sont contradictoires, ce à quoi le sceptique répondra que bien des propriétés attribuées aux divinités le sont aussi, du moins à ses yeux. Le sceptique pourra également argüer que son énoncé n'est pas plus absurde que l'original, et que c'est au croyant de démontrer que la version de sa religion est plus plausible que celle faisant référence à la Licorne.

Une autre tactique consiste à faire remarquer qu'il est impossible de démontrer son inexistence et à en déduire qu'elle existe bel et bien, ce qui est une satire de l'argument par ignorance.

Il est admis que personne ne croit réellement en cette divinité fantaisiste, mais c'est maintenant chose courante, particulièrement sur les sites web et sur les forums de discussion traitant de l'athéisme et de la religion de feindre la croyance en la licorne rose invisible, de façon humoristique ou dans le but de faire la satire des croyances théistes. Pour autant, les fidèles pratiquent parfois un certain prosélytisme dans le but de populariser cette croyance.

Ce genre de profession de foi est mis en avant pour tenter de faire comprendre qu'il est difficile de réfuter des croyances basées sur des phénomènes en dehors de toute perception humaine naturelle.

Pour la plupart des grandes religions, la licorne rose est l'exemple parfait de l'idolâtrie ; la religion proclame le logos, la Sainte-Sophie, alors que cette licorne ne possède pas le caractère raisonnable ordinairement attribué à Dieu. Les fidèles de la Licorne Rose Invisible pourront rétorquer que le caractère « raisonnable » ou non d'une divinité est très subjectif. Ainsi et par exemple, le dogme de la Trinité, posant un seul et unique dieu en trois personnes pourtant différentes n'est pas davantage « raisonnable », puisqu'il conduit à la querelle du Filioque. Querelle qui continue de diviser encore aujourd'hui la chrétienté en deux églises, chacune opposant à l'autre sa propre interprétation subjectivement « raisonnable » de la question, chacune se considérant à la fois seule orthodoxe et catholique.

Historique

L'idée de la Licorne rose invisible est apparue sur Usenet, notamment sur alt.atheism, au début des années 1990 (ce qui explique que la quasi-totalité des références à son sujet soient en anglais)[1]. Petit à petit, ses « adeptes » créèrent une série de sites web, consacrés à la pseudo-divinité. Cependant, d'autres sources rapportent avoir entendu parler d'elle ailleurs, avant sa première apparition sur Usenet, et il est possible que la Licorne rose invisible ait fait partie de la culture orale quelque temps avant 1990.

Cette idée a ensuite été développée principalement entre 1994 et 1995 par un groupe d'étudiants de l'Université de l'Iowa. Ils ont créé un manifeste (à présent considéré comme perdu) qui détaillait de façon absurde mais cohérente, une religion basée sur une multitude de licornes roses invisibles. C'est de ce document que la plupart des fameuses citations sur la Licorne rose invisible seraient originaires.

« Les Licornes roses invisibles sont des êtres d'un grand pouvoir spirituel. C'est ainsi qu'elles sont capables d'être à la fois roses et invisibles. Comme dans toutes les religions, la croyance dans la Licorne rose invisible est basée à la fois sur la logique et sur la foi. Nous croyons sur la seule base de notre foi qu'elles sont roses, mais nous savons de façon logique qu'elles sont invisibles, justement parce que nous sommes incapables de les voir. » – Steve Eley

Le Manifeste de Steve Eley a déclenché tout un tas d'articles encore plus farfelus sur la croyance en la Licorne rose et invisible, tels que sur son penchant pour le pain aux raisins (qui symboliserait l'univers en expansion) ou sur son association avec le fameux mystère des chaussettes perdues.

Steve Eley s'est lui même intronisé « l'Avocat en Chef et Porte Parole » (en anglais « Chief Advocate and Spokesguy ») de la religion, nommant à sa suite toute une succession de Grands Prêtres et de Grandes Prêtresses, en accord avec une théorie établissant que, dans une religion, c'est celui qui écrit les évangiles qui accapare vraiment tout le pouvoir, jamais celui qui en devient le martyr. La première de tous ces Grands Prêtres fut Natalie Overstreet. C'est également elle qui fut la première à populariser les références à la Licorne Rose Invisible en les utilisant comme signatures dans ses messages sur Usenet.

Un autre membre du BBS de l'Université de l'Iowa, Wes Schrader, a tenté un schisme religieux en fondant le Culte du Très Furtif Pégase Marron (en anglais : «the Very Stealthy Maroon Pegasus»). Cette tentative de révolution fut un échec pratiquement total.

Dogmes et rites

Une série de « dogmes » et « rites » tous délibérément absurdes et farfelus gravitent autour de la Licorne rose invisible. Par exemple :

* La Licorne est à la fois invisible et rose, ce qui est un mystère seulement compréhensible par les vrais fidèles.

* La religion de la Licorne rose invisible est fondée sur la raison (car nous constatons qu'on ne la voit jamais…) et sur la foi (car nous croyons qu'elle est rose…).

* La Licorne rose invisible a un faible pour la pizza à l'ananas et au jambon, ce que contestent certains fidèles végétariens, qui pensent qu'il ne peut s'agir que de pizzas ananas-champignons. Quoi qu'il en soit, l'ananas semble faire consensus, de même que le fait qu'elle déteste toute pizza contenant des poivrons.

* On parle de « Sa Roseur » (Her Pinkness), et on ajoute souvent « La Paix Soit Avec Elle » (Peace Be Unto Her), « Bénis Soient Ses Sabots Sacrés » (Blessed Be Her Holy Hooves) — « Puissent Ils ne Jamais Être Ferrés » (May They Never Be Shod), en entier ou sous forme d'acronyme.

* Bien qu'invisible, la Licorne se manifeste physiquement à travers la disparition de chaussettes, qu'elle a l'habitude de « subtiliser ». La disparition d'une chaussette dans le panier à linge peut être considéré comme un « signe » de faveur de la Licorne rose invisible, ou bien de défaveur, ceci dépendant de la personne qui a perdu une chaussette, ou bien du type de chaussette ayant été « subtilisée ». À une personne qui cherche à mieux comprendre ce qui a bien pu advenir à la chaussette disparue, les sceptiques pourront conseiller de regarder sous le tambour de la machine à laver.

* Un autre signe de Sa présence est l'apparition d'une teinte rose dans la lessive (là où les incroyants ne voient rien d'autre que du linge qui déteint).

* De la même façon qu'il existe un diable dans certaines religions, la Licorne rose invisible a un Adversaire, l'Huître Violette (Purple Oyster, plus souvent Purple Oyster of Doom). Il est dit que l'Huître Violette fut jadis un serviteur de la Licorne rose invisible, mais qu'elle fut chassée de Ses Pâturages et renvoyée vers le Mal Absolu, pour avoir essayé de persuader des fidèles du bien fondé de l'hérésie selon laquelle la Licorne Rose préfèrerait la pizza champignons-poivrons à la pizza jambon-ananas. Il est également dit que le Jour du Jugement dernier, appelé le « Jour de l'Avoine et du Foin » (the Day of Oats and Hay), L'Huître Violette sera pardonnée et retournera au service de la Licorne Rose.

* Dans le Manifeste de Steve Eley, il est dit que les licornes roses invisibles punissent les sceptiques en les piquant de leur corne. La douleur ressentie lors de cette punition étant la plupart du temps mise (à tort) sur le compte des moustiques, qui pourtant ne piquent pas [sic] les gens : ils ne piquent que les licornes, de la même manière que les taons ne piquent que les chevaux.

* Un dernier débat consiste à tenter de définir si la Licorne Rose peut devenir visible pour ceux qui croient en elle, ou bien si elle est à jamais complètement invisible (débat totalement hérétique selon les fidèles les plus orthodoxes).

Tout ceci donnant lieu à de véhémentes disputes, alambiquées à souhait, parodies des querelles théologiques vaines (ou en tout cas perçues comme telles).

Textes

L'usage satirique de la Licorne rose invisible concerne aussi les divers textes fondateurs des religions. Ainsi, de nombreuses parodies de livres bibliques ont été composées par les « adeptes » de la Licorne. Voici par exemple les huit premiers versets du chapitre premier du Livre de la Prophétesse April, extrait de l'Évangile de la Licorne :

1. En vérité, je suis bénie entre toutes les femmes, car la Véritable Doctrine de la Licorne Rose Invisible (la Paix soit sur Elle) m'a été révélée.
2. Et voici comment cela se produisit. Car j'errais égarée sur les plages d'As/ta/teague, quand s'approcha de moi un petit poney à poil long, qui tenta de manger la pomme que j'avais à la main. « Arrière », criai-je, « Sale bête, voudrais-tu voler cette pomme qui est la mienne ? »
3. Alors le poney me regarda, et dit : « Mon enfant, ne me reconnais-tu pas ? »
4. Alors je dis : « En vérité, je n'ai pas l'habitude de fréquenter la faune locale. »
5. Et le poney parla ainsi : « Arrête de répéter 'En vérité', OK ? Maintenant, sache, païenne ignorante que tu es, que tu te trouves en la Présence de Celle que tu as recherchée, mais jamais trouvée. »
6. Et voici ! le poney disparut, et je sentis la Présence. Et en effet la Présence était Rose, et en forme de Licorne. Pourtant, si puissante était la nature de la Présence, que je ne puis, à dire vrai, La contempler.
7. Car en fait, mes amis, c'est pour cette raison que la Grande Licorne Rose est appelée Invisible, c'est-à-dire que Sa Présence est trop grande pour que nos faibles yeux puissent la voir et trop incommensurable pour que nos faibles esprits puissent La comprendre. C'est par notre seule foi que nous savons qu'Elle est Rose, et qu'Elle est une Licorne.
8. Et vraiment ceux qui disent le contraire sont des hérétiques et des infidèles, et ils seront jetés dans le Grand Tas de Crottin où ses Nains Sacrés leur grignoteront les rotules pour toute l'éternité. Bien fait pour eux.

Iconographie

Les représentations les plus fréquentes sont une licorne d'un rose évanescent ou, plus simplement, rien du tout. Il existe aussi des photographies des « apparitions » de la Licorne Rose Invisible : elles représentent toutes des lieux où l'on ne peut rien distinguer de remarquable, dans la droite ligne du mythe.

Tim Ahrentløvpar, a également créé un logo qui a été adopté par les habitués de alt.atheism.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le culte de la Licorne Rose Invisible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je viens de changer de religion.
» La Nasa découvre une planète de couleur rose
» sclérose en plaques et alimentation
» Le culte des images dans la religion chrétienne
» Sainte Rose-Philippine Duchesne Religieuse et commentaire du jour "Il convoqua ses serviteurs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Grand Absent :: Connaissance des religions :: Pastafarisme-
Sauter vers: