Le Grand Absent

Forum athée
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La meuf adultère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Grand Absent
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: La meuf adultère   Ven 2 Nov - 17:34

a meuf adultère, c'est pas une meuf qui kiffait un mec qui s'appelait Dultère (comme la "meuf à Momo"). Vu ? La meuf adultère, c'est une frolotte qui avait dribblé son mari.
°
A l'époque de Jésus, ce genre d'intrigue était un 'blème vraiment trop sérieux.
Un jour, à un moment où elle était avec le keumé, des pharisiens l'ont grillée.
Les pharisiens, c'était des bougs toujours vachement bien sapés (le genre à rouler en Merco, s'tu veux). Ils faisaient un peu les caïds, dans leurs tieks, et ils étaient officials dans tous les lieux classes.
Ils ont emmené la meuf avec eux et ils ont bavé de partout qu'ils l'avaient prise en flag. Des vrais poucaves ! Ils t'l'ont affichée grave, et, là, au milieu de la rue - starforlah ! -, ils ont voulu la caillasser.
°
Jésus était là, lui aussi, avec ses douze srabs. Il matait leur gros délire.
Les pharisiens lui ont demandé : "Moïse a dit qu'il fallait caillasser ce genre de rate. Et toi, tu dis ouak ?" (en fait, c'était pour lui faire un "guet" et le gazer devant tout le monde, car ils avaient un sérieux seum contre lui).
Mais Jésus est resté cool. Pas yomb du tout. Il faisait des graffs sur le sol (sans beubz, bien sûr, juste avec ses doigts !).
La meuf, elle, elle se sentait trop en galère. Pour elle, c'était ghetto. Elle s'attendait à se manger des coups et à se faire goumer.
°
Un moment après, Jésus a répondu aux pharisiens : "Celui qui n'a jamais fait le bouffon, dans sa vie, qu'il la caillasse en premier !"
Et là, ma parole, les pharisiens se sont tous arrachés un par un ! Sur la tête à ma mère, ils ont tous tékal ! Taf taf ! Les plus vieux d'abord !
°
La meuf est restée là, avec Jésus. Elle lui a demandé s'il voulait la caillasser, lui aussi. Il a répondu : "Padig ! J'te caillasserai pas. Mais tèje le frolo avec qui t'as conclu, et retourne despi chez ton mari !"
Ils ont fait un tchek et, finalement, la meuf est repartie chez le maton de ses minots.
Depuis, elle le dribble plus. Elle est même devenue sten. C'est trop une crème !
Et même si, parfois, elle a l'impression que chez elle c'est un peu Fleury, elle sait que Jésus la kiff et qu'il est son frère maintenant. Alors, dans son cœur, c'est plus la zonze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La meuf adultère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vague française de 1954:26 OCTOBRE 1954, ANGOULEME, CHARENTE
» Festival !
» l'amitié entre un gars et une fille
» Pour rendre une femme heureuse
» La pipe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Grand Absent :: Connaissance des religions :: Christianisme-
Sauter vers: